UNSA IESSA impression UNSA IESSA

L’indispensable formation : les besoins face aux ESARR 5

Le besoin :

Grâce aux nombreuses communications délivrées par les organisations syndicales, mais aussi par les directions centrales de la DGAC, chacun sait que les ESARR5 apportent des nouveautés en terme de formation des IESSA et de son suivi.

Ainsi, chaque service technique devra décrire les plans de formation locaux dans chacun des domaines et les appliquer à chaque agent dans son domaine.

Une charge de travail se dégage de ces obligations, aussi bien en terme d’instruction, qu’en terme de formalisation et de suivi de ces formations.

La réponse :

Le protocole alloue une augmentation d’effectif des IESSA afin de faire face à ces enjeux, essentiellement dans les petites structures ne disposant pas de cellule de formation.

Dans les grandes structures, des entités formation existent depuis longtemps, mais le manque d’instructeurs se fait cruellement ressentir dans quelques centres.

Conscients des enjeux futurs et des manquements actuels en terme de suivi de formation, les personnels proposent parfois des solutions adaptées pouvant potentiellement soulever des vocations d’instructeurs.

Visiblement, des membres de l’administration locale n’anticipent ni les enjeux futurs, ni les besoins présents en refusant toute modification de structure permettant d’identifier des instructeurs.

A travers les ESSAR5, les IESSA se voient imposer des contraintes de formation.

L’administration, centrale comme locale, doit mettre en place les structures de formation nécessaires.

L’UNSA-IESSA s’inquiète de l’absence d’instructeur et du refus de l’administration à mettre en oeuvre les structures adaptées pour l’instruction locale, permettant une application convenable des ESSAR5.


logo DOCUMENT 930
L’indispensable formation
Les besoins face aux ESARR 5
(PDF, 83.2 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org