UNSA IESSA impression UNSA IESSA

Pour une maintenance de qualité

Depuis 35 ans l’organisation opérationnelle du service technique de CDG n’a pas changé. Pas d’alternance organisée, principe du binôme, vacations 8h 20h, etc. Une croyance consiste à penser que cette organisation est la meilleure pour satisfaire aux besoins spécifiques de cette plate-forme.

Pourtant la panne d’énergie du 13 Juin 2007 de gravité B a clairement mis en évidence des problèmes de coordination qui seraient résolus avec la création d’une fonction RSO. Les pannes les plus importantes font souvent appel aux techniques de gestion de crise et malheureusement l’organisation actuelle ne se prête pas à ces évolutions.

L’organisation actuelle ne favorise pas non plus les actions de formation continue et les interventions régulières en maintenance spécialisée par les agents de MO. Elle oppose parfois des méthodes et des périmètres par méconnaissance réciproque du fonctionnement et du rôle de chacun, ce que l’on a pu constater lors du GT consacré à l’évolution du service. Aujourd’hui, il faut 2 mois au moins pour mener une action transversale de formation et toucher une centaine de personnes.

La mise en oeuvre des ESARR5 dans le service est difficile car la définition des compétences souffre d’un manque de clarté, de relais identifiés et d’agents disponibles pour appliquer ces nouvelles dispositions. Des agents de MO se sentent déqualifiés car le cadrage plus rigoureux des opérations de MS dans le cadre ESARR4 ne permet plus la banalisation de certains actes.

Le dossier MO/MS a été traité de façon comptable à 90 %. Nombre de vacations, nombre d’heures de présence par an, taux de prime, etc. Peu de débat sur la qualité du service rendu, les perspectives professionnelles des agents et le maintien de leurs compétences.

La valorisation du métier a été négligée, l’essentiel des débats a porté sur des valeurs matérielles et pécuniaires, avec une vision très partielle des problématiques du service.

Les raisons pour lesquelles les personnels refusent toute évolution sont différentes et souvent opposées. Une personnalisation excessive du travail de ce GT a catalysé les rancoeurs des uns envers les autres, a accentué les inconvénients et occulté les bénéfices d’une nouvelle organisation.

Tandis que le service exploitation s’adapte constamment, avec le concours des représentants du personnel, à l’évolution de la plateforme, avec de nouvelles fonctions et une valorisation du métier de contrôleur, le service technique de CDG est en train de se figer au détriment de la qualité du travail et de l’intérêt du métier.

L’UNSA-IESSA veut faire progresser la qualité du travail des IESSA à CDG, avoir un service attractif et qui rend un service optimum, veiller à son évolution dans l’intérêt des personnels. Elle souhaite que l’administration cesse de n’avoir qu’une vision comptable du dossier et engage avec les personnels un véritable dialogue professionnel.


logo DOCUMENT 1264
Pour une maintenance de qualité
Roissy - 09/05/2009
(PDF, 80.6 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org