UNSA IESSA impression UNSA IESSA

RENAR-IP : un exemple à suivre ?

Les IESSA risquent d’être démunis pour maintenir RENAR-IP.


Qu’est-ce que RENAR-IP ?

RENAR‐IP est le nouveau réseau longue distance. Il remplacera l’actuel RENAR basé sur X25. Son périmètre sera progressivement augmenté.

Il utilisera une technologie de communication adaptée à nos systèmes d’aujourd’hui. Il répondra à l’arrêt des liaisons Transfix de France Telecom prévu pour fin 2011, et à une exigence d’interconnecter les centres européens en IPv6. A terme, les communications vocales (téléphone et radio) y seront intégrées afin de réaliser des économies.


RENAR-IP est un projet majeur et structurant pour la DSNA. C’est pourquoi de nombreux IESSA se sont rapidement intéressés à ce projet. Des experts ont ainsi découvert, à l’aube du déploiement, que des besoins fondamentaux ne sont pas satisfaits.

L’UNSA-IESSA défendant depuis toujours la profession, ne pouvait laisser passer de tels manquements.

Entre autres, l’UNSA-IESSA n’accepte pas :
-  l’absence de STS locales ;
-  l’absence de moyens pour les tests locaux des radars avant remise en service ;
-  l’architecture à 2 routeurs par centre insuffisante ;
-  des moyens de formation et de maintien de compétence insuffisants.

Il est légitime pour les Services Techniques de refuser un système engendrant de fortes difficultés de maintenance !

Suite aux vives réactions de l’UNSA-IESSA, le CTP DSNA décida d’une réunion spécifique avec les OS (toutes présentes à l’exception des contrôleurs et de la cfdt). Les échanges, entre l’UNSA-IESSA et l’administration, ont été vifs mais constructifs. Nous avons évoqué les problèmes mais aussi des solutions. La DTI, qui étudie d’ores et déjà des solutions élaborées en interne, inclura les propositions à sa réflexion. Les solutions retenues seront proposées au Groupe d’Exploitants RENAR-IP.


Histoire parallèle avec RENAR-IP

En juin l’UNSA-IESSA, sur l’avis d’experts, émet des doutes sur le choix d’architecture. Les sections sont informées.

Mi-septembre les sections locales de Brest et de Reims mandatent officiellement le BN pour empêcher le déploiement de RENAR-IP dans les conditions actuelles.
Le 7 octobre la section de Bordeaux demande des garanties pour le déploiement de RENAR-IP.


RENAR-IP est un projet essentiel pour la DSNA. Il est donc urgent de le rendre acceptable.

Pour cela, nous avons obtenu l’étude de solutions.

L’UNSA-IESSA exige maintenant des garanties, une décision politique et une forte réactivité. Nous continuons à suivre de près l’évolution du dossier.


logo DOCUMENT 1305
RENAR-IP : un exemple à suivre ?
04/11/2009
(PDF, 259.1 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org