UNSA IESSA impression UNSA IESSA

L’UNSA-IESSA refuse la RGPP

Les GT pré-protocolaires ont démarré. Dès le début l’UNSA-IESSA a dénoncé la politique de la RGPP , synonyme de baisse d’effectifs, d’établissement public et de mise en extinction du corps des IESSA.

Moins d’IESSA dès 2010 ? L’UNSA-IESSA dit NON !

Le GT intitulé GPEEC a pour but d’expliquer la diminution, entre autres, du nombre d’IESSA dès 2010. L’administration explique qu’il s’agit de l’application incontournable de la RGPP : Inacceptable pour l’UNSA-IESSA qui décide avec les autres OS d’interrompre la réunion et d’obliger l’administration à revoir sa copie.

Ne crions pas victoire trop tôt : Une forte mobilisation des IESSA pourrait être nécessaire pour faire plier l’administration.

Les administratifs à la sauce RGPP...

Le GT « mutualisation » a pour mission de justifier une baisse importante d’effectifs dans les services administratifs et les services supports par leurs centralisation géographique. Inadmissible ! Nous avons besoin de tous pour faire fonctionner efficacement la DGAC.

L’UNSA-IESSA est solidaire de ses collègues administratifs. L’UNSA : c’est défendre, tous ensemble, les victimes d’une politique injuste.

Europe : Les promesses n’engagent que ceux qui les reçoivent !

Le GT Europe a été l’occasion de voir le DGAC user de toute sa force de persuasion pour tenter de convaincre les OS majoritairement réticentes et méfiantes : « travaillons ensemble sur l’Europe ... Ayez confiance, je suis très attaché à la Fonction Publique et à la DGAC unie ». Le seul souci de taille, est que l’Europe est aujourd’hui uniquement financière, économique et monétaire. L’UNSA-IESSA, syndicat européen convaincu, sait que l’europe politique et sociale est encore à construite. Se lancer dans une construction technique du FABEC sans connaître ce postulat est périlleux. D’autant que notre gouvernement ne prend aucune position sur la question et ne nous apporte aucune garantie.Mais est-ce si surprenant dans ce contexte de RGPP et de volonté affichée de vouloir casser la DGAC ? ...


Nos trois axes

Ce protocole « blanc » est dangereux pour les IESSA. L’UNSA-IESSA organise la défense des IESSA autour de 3 axes :
-  protéger et renforcer la DGAC en restant dans la fonction publique d’état ;
-  protéger et renforcer le statut et le métier des IESSA en évitant toute fusion et en élargissant nos champs de compétences ;
-  protéger et renforcer nos conditions de travail en exigeant un véritable protocole social.


La RGPP ?

La Révision Générale des Politiques Publiques a pour but de diminuer les dépenses de l’Etat en agissant sur la masse salariale de sa fonction publique. Cette méthode gouvernementale se décline en trois points :
-  remplacement d’un départ à la retraite sur deux ;
-  remplacer les administrations d’état (ex DGAC) par des établissements publics seuls responsables de leurs recrutements ;
-  faire disparaitre les corps de métier, en les fusionnant par exemple.


Rapide synthèse des GT de la semaine du 16 au 20 Novembre

GT « organisation du temps de travail » - 1ère réunion - 18 novembre

Ce GT, très technique et non polémique nous a permis de faire progresser 4 thèmes : 1. Nouveau cycle (n°6) de travail pour les horaires de bureau : Ce cycle est organisé en semaine de 4 jours, d’une durée de 35h donc sans jour d’ARTT, avec 5 semaines de congés. Les journées feront 8h45 de travail et 45mn de repas. Nous avons demandé qu’elles puissent débuter à 8h00. La journée de solidarité sera répartie sur l’année. A la demande des OS, la journée de repos pourrait être décomposée en 2 ½ journées (lundi matin et vendredi après-midi). L’UNSA-IESSA est favorable à ce nouveau cycle qui devra pouvoir être décliné et adapté à l’ENAC et à la DTI.

2. Compensation des missions pour les agents à horaires de bureau :

Ce GT fait suite à la réunion du 27 avril 2009 où l’administration faisait des propositions inacceptables. La nouvelle proposition a progressé mais le compte n’y est pas encore. Les nuits ainsi que les vols long-courrier doivent être mieux reconnus. De plus, le mode de récupération de la DTI ne doit pas régresser si on veut continuer à y voir des agents de l’état. L’UNSA-IESSA a renouvelé sa proposition. Voir sur www.iessa.org le communiqué du 11 mai 2009. Une nouvelle réunion sera organisée sur ce thème.

3. Télétravail :

Un point sur la réglementation, quasi-inexistante, a été fait. Les moyens de la DGAC sont aujourd’hui très faibles, excepté le webmail. Des questions « juridiques » et d’organisation sont à résoudre : accident du travail, temps de travail, moyens à disposition (personnels, professionnels). Ce dossier n’est visiblement pas prêt d’avancer.

4. Compte Epargne Temps (CET) :

L’UNSA-IESSA a demandé que tous les agents puissent accéder au CET. Ce point va être étudié pour la prochaine réunion.

GT « GPEEC » - 1ère réunion - 19 novembre

Ce GT est destiné à déterminer les recrutements 2010 et 2011. Dès le début, l’administration a confirmé la contrainte RGPP inscrite dans le budget 2010, qui prévoit 200 suppressions d’emplois par an. En quittant la salle, l’’ensemble des OS a décidé de ne pas cautionner ce choix politique, contraire à toute notion de sécurité et de service public.. Nous déterminerons rapidement quelle forme d’action mettre en oeuvre afin de faire évoluer la position de la DGAC.

GT « mutualisation » - 1ère réunion - 19 novembre

Ce GT traite des conséquences pour les services administratifs, bureautique et logistique, de l’installation des nouvelles applications informatiques de gestion et du choix de mutualisation géographique de certaines fonctions : Un seul service achat national, un seul service facturier national, traitement de la paie transféré à l’ONP (Organisme National de Paie), diminution du nombre de serveurs de messagerie, location de véhicules, etc... Toutes ces explications nous laissaient pressentir que la grosse partie de la réduction des effectifs à la DGAC risque de se faire dans ces services. Nous avons alors insisté sur la nécessité d’avoir des services support de proximité efficaces.

GT « Europe » - 1ère réunion - 20 novembre

Le Directeur Général s’est efforcé d’expliquer que nous devons tous travailler à une évolution européenne, mais sans connaître aujourd’hui la forme qu’elle aura. Le FABEC arrive, nous y sommes présents, mais la décision finale sera hautement politique. Nous avons rappelé notre fort attachement à la DGAC unie, à la Fonction Publique d’état, ainsi que notre opposition à toute forme de fusion de services ou de parties de services à l’échelle européenne. L’opérateur intégré Français est une force pour la DGAC, nous devons le préserver. Une surprise de taille s’est révélée dans ce GT : le DG nous a indiqué qu’il avait récemment validé avec le gouvernement Suisse le lancement de l’étude d’un centre tri-national (Français, Suisse et Allemand) ... L’UNSAIESSA s’est aussitôt opposée au risque de dépeçage sournois de nos centres Français.

Plus de détails des GT protocolaires : voir notre Espace Adhérents.


logo DOCUMENT 1312
L’UNSA-IESSA refuse la RGPP
23/11/2009
(PDF, 139.4 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org