UNSA IESSA impression UNSA IESSA

CAP : les jeux dangereux de la DGAC

La campagne d’affectation de printemps 2010 vient de sortir :

Les recouvrements sur un grand nombre de postes montrent que la DGAC n’hésite plus à mettre en péril le service rendu par les services techniques de la navigation aérienne.

La DGAC marche sur la tête.

Avec un bilan qui tend inéluctablement vers εpsilon, un protocole du SG qui piétine, une DSNA qui patine, incapable de faire aboutir un projet majeur, et une DGAC qui fédère ses personnels contre elle-même, l’administration n’a rien trouvé de mieux que de continuer à punir ceux qui refusent compromission et servilité.

En représailles, mais aussi par ignorance des réalités opérationnelles, le Secrétariat Général s’attaque au cœur de métier IESSA.

Remplacer des IESSA par des TSEEAC sur certains postes ne nécessitant pas de compétences ou de savoir-faire dans les domaines opérationnels techniques peut se comprendre.

Mais, ignorer le savoir-faire des IESSA est un jeu dangereux pour le présent comme pour l’avenir de la DGAC. C’est un choix rationnellement indéfendable et injustifiable.

Les réflexions menées à la DGAC ont ainsi montré :
-  l’urgence de renforcer la compétence opérationnelle technique à la DTI,
-  l’absolue nécessité de consolider la formation pour les IESSA à l’ENAC,
-  la nécessité de se doter de managers ayant une expérience et une légitimité opérationnelle technique.

La sécurité aérienne ne se gère pas comme une cour d’école.
A trop jouer les chouchous contre les fortes têtes, les forts en thème de l’administration risquent la sanction.

Le dialogue social à la DGAC
Le dialogue social à la DGAC

Les IESSA attendent de leurs dirigeants des choix professionnels et non de petits arrangements mesquins entre amis.


QUELQUES CHIFFRES ALARMANTS

Pour la campagne de printemps :
-  116 AVE sont proposés aux IESSA ;
-  84 sont à recouvrement avec tous types de corps de la DGAC, allant de l’IPEF et des attachés aux TSEEAC ;
-  DTI : 1 seul AVE sur 41 où le profil IESSA est jugée indispensable ;
-  ENAC : 3 postes sur 5 d’assistants ou de chefs de subdivision, associant des fonctions d’encadrement et d’instruction d’IESSA, sont aussi ouverts au corps de catégorie B ;
-  CRNA : des postes d’encadrement, à vocation de fonction d’ingénieur de permanence technique sont également ouverts aux catégories B.


LA POLITIQUE AU DETRIMENT DU PROFESSIONNALISME

-   Après leur proposition d’un corps commun d’encadrement,
-   Après la ventilation complètement arbitraire et déséquilibrée des effectifs techniques (TSEEAC/IESSA),
-  Après la suppression du recrutement IESSA 2010,
-  Après la décision unilatérale et intangible d’installer des pointeuses dans les services techniques,

la DGAC persiste et signe dans ses brimades pour mettre au pas le corps des IESSA. La DGAC a-t-elle oublié que les IESSA installent et maintiennent tous les jours les systèmes de la navigation aérienne ?



logo DOCUMENT 1421
CAP : les jeux dangereux de la DGAC
29/03/2010
(PDF, 1.3 Mo)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org