UNSA IESSA impression UNSA IESSA

Des belles paroles aux actes.

L’administration communique (par erreur ??!) un document de travail. Papier purement comptable, issu du protocole moribond, qui a pour seul objectif de supprimer 42 postes d’IESSA aux détriment de la sécurité et de l’efficacité.

Morceaux choisis :

« 1.3 - Améliorations dans l’organisation de la maintenance La centralisation des maintenances « radar » est en cours : 27 IESSA répartis dans 5 CRNA pourraient passer à une gestion sur 2 sites, soit un gain de 7 ETP [1] IESSA.

L’autre axe de mutualisation concerne la maintenance locale : actuellement 20 à 25 IESSA sont sur des petits terrains de groupe D ou des petites maintenances. Les nouveaux systèmes doivent permettre d’assurer la maintenance et la supervision à partir d’un site éloigné. Il est prévu de gagner 14 ETP IESSA par le biais de cette concentration.

Un troisième objectif est de terminer l’harmonisation de la supervision opérationnelle des grands centres, c’est-à-dire le passage à 3 superviseurs sur les 3 derniers grands centres. Le gain est estimé à 14 ETP IESSA. Les nouveaux systèmes et l’intégration dans le FABEC induisent la mise en oeuvre d’une supervision centralisée à un niveau supra. Le gain est estimé à 3 ETP IESSA par centre et 5 au CESNAC, soit un gain net de 5 ETP IESSA sur la période 2010-2013.

L’arrivée des systèmes satellitaires EGNOS va permettre le non remplacement de moyens classiques de radionavigation et de certains moyens d’atterrissage, et par conséquent de la maintenance associée. »

Alors que l’ensemble des directeurs de la DGAC fait une campagne de communication pour nous convaincre que ce protocole est bon pour nous, enfin les masques tombent.

La politique irréaliste et dangereuse du protocole apparait au grand jour. L’UNSA-IESSA est conforté dans sa position de dénoncer cet accord comptable issu d’un dialogue social d’un autre âge.

Il est temps de remiser au placard les banquiers et d’avoir une véritable réflexion professionnelle sur les services techniques et la profession IESSA.


La DGAC doit respecter les accords passés et cesser cette politique comptable pour rétablir la confiance.


Le Secrétariat Général « expulse » les IESSA.

Dans le même temps, en toute discrétion, sans aucune négociation ni concertation, le SG applique avec excès de zèle une politique dogmatique de suppression des logements de fonction des IESSA. On arrive ainsi à des situations absurdes où des astreintes techniques opérationnelles ne pourront plus être assurées dans les délais nécessaires à la sécurité aérienne. Le SG n’hésite pas à en faire trop au mépris de la sécurité.


Le non respect des accords passés.

Les engagements pris au cours du dernier protocole ont beaucoup de mal à arriver à leur terme : Rétroactivité des mesures liées aux réorganisations de ST ; mise en oeuvre de la licence et des instructeurs licence ; gestion des emplois fonctionnels ; recrutements, etc.

La liste est longue, trop longue pour rétablir la confiance.

[1] Emploi Equivalent Temps Plein


logo DOCUMENT 1467
Des belles paroles aux actes
16/09/2010
(PDF, 73.5 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org