UNSA IESSA impression UNSA IESSA

Formation IESSA : Des difficultés à dépasser

La formation IESSA traverse de grosses difficultés. L’offre de formation continue est dans un état alarmant.

Certaines formations sont annulées par l’ENAC par manque d’instructeur. Les départs ont du mal à être remplacés et l’ENAC manque toujours cruellement d’attractivité. A chaque CAP, de nombreux AVE d’instructeurs ne reçoivent pas de candidature (7 pour cette CAP).

D’autres formations sont supprimées par le seul choix de la DSNA. Toute une série des stages orientés « QS » et « facteurs humains » disparaissent du catalogue 2011 alors qu’ils répondent à une forte demande des services et à un besoin d’évolution des Services Techniques.

Des formations demandées régulièrement en grande quantité par les services (principalement Radionav) sont proposées avec insuffisamment de capacité pour répondre aux besoins opérationnels des Services Techniques. Là aussi, l’ENAC manque de moyens pour accomplir ses missions qui sont indispensables au bon fonctionnement de la DSNA. Des formations nécessaires ne sont pas mises en place car l’ENAC ne dispose pas des matériels nécessaires. Il n’y a pas de processus clair de mise en adéquation de la demande des services avec l’offre ENAC.

Aujourd’hui c’est la formation continue qui est touchée et qui va pénaliser directement les services. Mais demain, à court terme, c’est la formation initiale qui va pâtir du manque de ressources de l’ENAC.

Les causes du constat actuel sont nombreuses et de différents niveaux. Certains par facilté recherchent des bouc-émissaires. L’UNSA-IESSA milite pour un travail en profondeur entre tous les acteurs : la DSNA, l’ENAC, les services et la DTI.

Vu l’urgence de la situation, l’UNSA-IESSA demande la mise en place rapide d’un groupe de travail national. Ses conclusions devront permettre à l’ENAC de répondre aux besoins des services en lui donnant les moyens humains et matériels nécessaires.

De la performance de la formation continue dépend l’efficacité des services techniques : la DSNA et l’ENAC sont soumises à obligation de réussite dans des délais impartis pour les actuels grands projets comme la voix sur IP ou le Mode S. Elles doivent se préparer à assumer les évolutions futures tout en assurant une continuité d’offre de formations pour des systèmes qui n’évoluent peut-être plus mais sur lesquels les IESSA continuent à intervenir et ont besoin de se former.

L’ENAC doit rester le maillon fort de la formation continue.


logo DOCUMENT 1508
Formation IESSA : des difficultés à dépasser
29/11/2010
(PDF, 74.1 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org