UNSA IESSA impression UNSA IESSA

Garden Party à la DGAC : une certaine forme d’indécence...

Afin de « fêter » la signature du traité FABEC ce jeudi 2 décembre, la DGAC a décidé d’organiser une Garden Party à la Direction Générale le lendemain. De nombreux invités seront présents : politiques, acteurs de l’aviation civile et, bien sûr, les représentants des personnels.

Nous n’en serons pas. Pour l’UNSA-IESSA et l’UNSA-ICNA,  il  y  a  une  certaine  forme  d’indécence  à  vouloir  ainsi  célébrer  en  grande  pompe  un  évènement  à  l’origine  de  l’un  des  plus  graves  conflits  sociaux  de  l’histoire  de  la  DGAC  (7  jours  de  grève  sur  l’année  2010)  et  qui  aura  été  le  prétexte  à  une  dégradation  des  conditions  de  travail  des  personnels.

Par  ailleurs,  la  DGAC  sort  à  peine  de  la  crise  financière  et  son  endettement  sert  d’argument  n°1  à  l’Assemblée  Nationale  pour  réclamer  son  évolution  statutaire  en  Etablissement  Public.  Partout  dans  les  organismes  de  contrôle,  les  personnels  subissent  les  conséquences  d’une  politique  de  sévère  restriction  budgétaire  :  missions  réduites,  stages  refusés,  etc...    

Les  personnels  seront  par  conséquent  heureux  de  savoir  que  le  fonctionnement  dégradé  qu’ils  vivent  au  quotidien,  et  les  efforts  qu’ils  consentent,  servent  à  financer  le  champagne,  les  petits  fours  et  les  billets  d’avion  hors  de  prix  des  participants  aux  agapes  de  la  DGAC...

    L’UNSA-IESSA  et  l’UNSA-ICNA  appellent  à  un  peu  plus  de  décence  et  de  mesure,  et  rappellent  à  nos  dirigeants  que  le  dialogue  social,  ce  n’est  pas  un  verre  à  la  main  dans  une  salle  de  réception,  mais  cela  commence  par  écouter  et  respecter  tous  les  personnels.  


logo DOCUMENT 1510
Garden Party à la DGAC : une certaine forme d’indécence...
01/12/2010
(PDF, 198.3 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org