UNSA IESSA impression UNSA IESSA

Recherche IESSA en bon état général

Le manque de reconnaissance et le mépris affiché ces dernières années par l’administration à l’encontre des IESSA a instauré un climat détestable. Personne n’a oublié :

-  la suppression du droit de grève des personnels opérationnels,
-  une réorganisation des services techniques polluée par des problèmes de quota de taux 11 et un nombre d’emplois fonctionnels (HEA) insuffisant dont on entend dire aujourd’hui que le nombre et le renouvellement sont remis en cause,
-  la mise en place injustifiée du contrôle des présences,
-  le mirage de la licence IESSA,
-  le projet de corps d’encadrement ICEAC, ex Corps Unique D’Encadrement (CUDE),
-  la tentative de passage en force sur le modèle FABEC,
-  l’annulation du recrutement IESSA 2010...

La solution miracle préconisée pour remettre les troupes en "ordre de marche" est la création d’états généraux. Pour rétablir un climat de confiance ? Pour reconnaître à leur juste valeur les efforts fournis ? Que nenni ! L’objectif affiché ne se résume qu’à améliorer la performance via une application zélée et dogmatique de la RGPP. Un beau programme !

Quand d’un côté la DGAC propose d’augmenter les effectifs de certains corps proportionnellement à la croissance du trafic, elle impose la réduction des recrutements IESSA tout en ayant pour ambition « de renouveler, en l’espace de quelques années, tous ses équipements majeurs... ». C’est d’une logique implacable.

Malgré une prestation de VRP ubuesque, le pseudo-procotole de l’été 2010 reste de loin le plus nocif pour le corps des IESSA. Afin de faire passer la pilule, les IESSA sont invités à participer aux états généraux bien qu’en parallèle, notre administration s’obstine à vouloir appliquer son petit arrangement entre amis. Au final, nombreux sont ceux qui voient dans ces états généraux une machination destinée à tisser la corde pour se faire pendre.

Les plus optimistes estiment qu’il s’agit d’une opportunité pour limiter les dégâts. Il faut cependant être conscient que les recommandations issues de ces GT seront en effet validées par un comité directeur présidé par un DSNA qui n’a eu de cesse de mépriser les IESSA et leurs représentants. Comment avoir confiance dans ces conditions ?...

Sur ce constat, la section locale UNSA IESSA du CRNA-Est présente ses meilleurs voeux pour cette année 2011 (au moins pour le premier semestre) à tout le staff directeur de la DSNA. Que cette année soit pleine de franchise, de respect et de réussite personnelle.


logo DOCUMENT 1524
Communiqué Etats Généraux
Reims, 24/01/2011
(PDF, 52 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org