UNSA IESSA impression UNSA IESSA

RENAR-IP : Y a-t-il un pilote dans l’avion ?

Mérignac, le 10 fevrier 2011

Monsieur le chef du CESNAC.

A la veille de la mise en service :

-  aucun contour de défini sur I’arbitrage et la criticité des incidents
-  les outils de supervision et d’administration sont inadaptés
-  pas de réelle prise en compte de la sécurité et de la sureté
-  les superviseurs ne sont pas encore formés et n’ont pas de Plan de Formation établi
-  ...

Les IESSA du CESNAC renouvellent leurs demandes :
-  des outils adaptés à leur métier
-  au moins 2 superviseurs réseaux H24 7j/7 formés
-  la répartition de la gestion du réseau entre les Centres et le CESNAC.

La DSNA est-elle prête à mettre en service RENAR-IP au mépris de la sécurité et de la sureté ?

En conséquencee et en l’état, les IESSA du CESNAC cessent dès à présent toute participation aux réunions locales. Les IESSA demandent un moratoire sur les installations RENAR-IP vu le contexte actuel.

Dans l’état actuel de ce dossier, les IESSA du CESNAC s’en remettent à leurs bureeaux nationaux.

Les Organisations Syndicales locales

FO-SNNA — USAC-CGT — UNSA-IESSA


logo DOCUMENT 1534
Lettre des IESSA au cChef du CESNAC
CESNAC, 10/02/2011
(PDF, 920.4 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org