UNSA IESSA impression UNSA IESSA

États généraux : Premier bilan

Les états généraux IESSA commencent. Premier bilan :

Une organisation DSNA perfectible.

La phase de constitution des GT a mis en évidence de grandes disparités entre les services dans les méthodes utilisées pour rechecher des représentants.

Si certains ont organisé des réunions pour présenter les Etats Généraux et motiver les personnels à y participer, d’autres ont réalisé une désignation arbitraire sans aucune consultation.

Maintenant, une large communication doit être entretenue tout au long des états généraux vers l’ensemble des IESSA en n’oubliant pas, cette fois-ci, l’Outre-Mer.

Des animateurs et des participants motivés.

Au cours des premières réunions, nous avons constaté la motivation des IESSA, et l’ouverture des animateurs. C’est bon signe car les IESSA doivent s’approprier ces états généraux afin qu’ils aboutissent à des conclusions sérieuses et en phase avec les aspirations de tous les IESSA.

Même si la tâche est difficile, tout le monde essaye de préparer au mieux la première phase qui consite à faire une liste exhaustive des sujets fondamentaux concernant l’ensemble des IESSA.

Nos demandes.

Pour l’UNSA-IESSA certains points doivent être précisés :
-  Les états généraux doivent débuter par un état des lieux indispensable pour entamer une vraie réflexion sur notre avenir.
-  Le périmètre de la filière technique doit inclure sans exception tous les IESSA. Par leur statut, les 1541 IESSA font partie intégrante de la filière technique DSNA, qu’ils soient à l’ENAC, à la DSAC ou en outre-mer hors du champ DSNA.

Nous connaissons le contexte dans lequel l’administration cherche à nous faire évoluer : RGPP, centralisation des tâches, objectifs de performance, etc. Les Etats Généraux devront trouver des alternatives aux solutions préconçues et montrer à l’administration comment elle peut compter sur nos compétences plurielles qui font la force de la DGAC.


Des points importants à approfondir

Dans les différents GT, certains sujets concrets ne devront pas être oubliés :

Le rôle de la DTI dans le cadre de l’évolution des systèmes (MCO, achats sur étagère, produits européens), la place des IESSA dans ce service, l’attractivité à y mettre en place.

L’organisation de l’ENAC, l’amélioration des conditions d’enseignement, l’attractivité.

L’importance vitale pour chaque IESSA de débuter sa carrière dans un service opérationnel (MO - MS).

La mise en place de la reconnaissance des fonctions d’expertise (MS Installations, Instruction, QST-DO) ; l’amélioration de la reconnaissance des fonctions d’encadrement ; la poursuite de la reconnaissance des fonctions opérationnelles dans tous les services techniques.

Une plus grande implication des IESSA dans les grands projets, européens pour la plupart, afin de garantir leur viabilité. Le paramétrage des systèmes est une tâche structurante pour tous les IESSA. Trois questions se posent pour les futurs systèmes tels que CSSIP, ou 4Flight : Qui fait le paramétrage ? Jusqu’à quel niveau ? Avec quel outil ?

Etc.


logo DOCUMENT 1535
Etats Généraux : Premier bilan
17/02/2011
(PDF, 110.6 ko)


Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org