UNSA IESSA impression UNSA IESSA

Politique "Simulation Approches" - politique "de l’autruche" Politique

L’adjointe « Ressources » au Directeur des Opérations a présidé, le 7 juillet dernier, une réunion sur la « politique Simulation approches ».

Pour 2011/12, il est prévu de :
-  Déployer un simulateur SCANSIM bi-secteurs dans chaque siège SNA.
-  Privilégier, sur les sites ayant moins de 3 positions de simulation, une chaîne radio COM 4 ATC moins performante, mais moins coûteuse qu’AUDIOLAN (Nantes site pilote).
-  Consacrer 2250 K€ pour ELECTRA et 1750 K€ pour SCANSIM et SIMULOC (hors ENAC).
-  Installer SCANTOWER 3D à Marseille.

Comme le montre la carte ci-dessus, les moyens de simulation APP-TWR sont devenus conséquents et représentent une charge de travail supplémentaire de plus en plus importante pour les services techniques.

Par exemple, pour Marseille, la simulation, c’est 20 PC, 24 écrans, 37 semaines d’utilisation en 2010 (48 prévues en 2011), plus le projet SCANTOWER. Nous demandons que ces outils de simulation soient pris en compte dans la méthode de calcul des effectifs.

Tout projet devrait, dès le départ, intégrer les composantes humaines et techniques (gestion, supervision, maintenance, ...). L’administration les a ignorées pour CSSIP et le CESNAC ; on peut juger du résultat ! Sur ce projet, l’administration choisit la "politique de l’autruche", en reportant constamment la prise en compte des outils de simulation dans le calcul global des effectifs des services techniques des SNA.

Que diable, Messieurs-dames de l’Administration, un peu plus d’honnêteté intellectuelle et de démarche constructive !

Affrontez la réalité en reconnaissant, enfin, l’impact des outils de simulation sur l’effectif des services techniques des SNA !



Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org