UNSA IESSA impression UNSA IESSA

Un cadre clair pour des Etats Généraux Un cadre clair pour des Etats Généraux - 292.7 ko

Communiqué comun UNSA-IESSA / UNSA-ICNA / UTCAC

L’UNSA est composée à la DGAC de trois syndicats (UNSA-ICNA, UNSA-IESSA et UTCAC) et représente les ICNA, les IESSA, les TSEEAC, les IEEAC et les Attachés.

Ces trois forces syndicales, à présent unies, proposent une réelle alternative à l’immobilisme et, contrairement à ce que certains voudraient faire croire, défendre le plus grand nombre ne veut pas dire renoncer à ses valeurs... bien au contraire ! Mais il y a une énorme différence entre la défense des intérêts d’une profession et un corporatisme étriqué et égoïste, celui-ci ne s’inscrivant pas dans l’autonomie telle que l’UNSA la conçoit.

Ainsi, il faut reconnaitre qu’il existe un malaise profond dans l’encadrement au sein de la DGAC, et ce quels que soient les corps concernés. Celui-ci interpelle nécessairement les différents syndicats de l’UNSA, qui ne peuvent rester les bras croisés face à une telle situation.

Certes, la mise en place d’Etats Généraux « Ingénieurs, Cadres et Experts » constitue une première reconnaissance de ce mal-être mais elle ne peut, à elle seule, satisfaire l’UNSA. L’UNSA déplore par ailleurs que cette demande ne soit pas une préoccupation partagée par tous les syndicats et que certains, pour des raisons purement corporatistes, fassent mine d’ignorer le mal être ressenti par leurs collègues...

Les personnels de l’encadrement attendent beaucoup de ces Etats Généraux, et en premier lieu d’être écoutés et entendus. La DGAC aura la lourde responsabilité de faire de ceux-ci un vrai espace de dialogue, de recherche de solutions applicables rapidement et de progrès social pour les agents concernés. L’UNSA ne veut donc pas d’une manipulation, comme, par exemple, pour les Etats Généraux sur la retraite des ICNA et y sera particulièrement attentive.

Néanmoins, si l’UNSA soutient la mise en place d’États Généraux de l’encadrement, elle se prononce clairement et sans aucune ambiguïté contre le principe d’un corps unique d’encadrement.

Pour l’UNSA, tous les aspects liés à l’exercice des fonctions d’expertise et d’encadrement, doivent être étudiés, en particulier, les problématiques vécues par les TSEEAC en second segment de carrière, les IEEAC et par les Attachés mais il n’est pas question de créer les conditions d’un retour à la situation d’avant les corps des ICNA et des IESSA en « coupant la tête » de ceux-ci afin de transférer dans un corps spécifique l’ensemble des fonctions d’expertise et d’encadrement !

L’UNSA réaffirme solennellement son opposition au principe d’un corps unique d’encadrement devant l’ensemble des personnels de la DGAC, car si les différents syndicats de l’UNSA sont unis au travers de valeurs communes, ils le sont aussi autour d’un programme clair.



Dans la même rubrique
UNSA IESSA - http://www.iessa.org